Construction passive

Sommaire

"Équilibre", tel est le maître-mot que l'on pourrait utiliser pour résumer les exigences du standard passif dans le domaine de la construction de maisons. En effet, les composants d'une maison passive s'articulent autour d'une liste de critères rigoureux dont la validation concourt à l'équivalent d'une certification.

 

Construction passive : les valeurs principales

Nous nous intéresserons aux critères de certification car, ils garantissent la validation d'un bâtiment passif et son fonctionnement optimal.

Énergie et chauffage

Les besoins de chaleur (idem pour le refroidissement) ou de puissance de chauffe sont réduits au maximum.

Pour ce faire, la qualité du bâti doit être irréprochable (isolation renforcée, étanchéité parfaite, système de ventilation double flux très performant, ...) :

  • Besoin de chaleur (ou de refroidissement) : ≤15 kWh/m² par an.
  • Puissance de chauffe : ≤10 W/m².
  • Énergie Primaire : elle comprend l'ensemble de l'énergie (à la source) nécessaire au fonctionnement du bâtiment (Ventilation, ECS (eau chaude sanitaire), chauffage, électroménager…). EP ≤120 kWh/m² par an.

Été comme hiver, le bâtiment doit avoir une température la plus stable possible :

  • T° de consigne : 20°C.
  • Surchauffe : pas plus de 25°C sur moins de 10 % du temps.
  • Rendement et consommation VMC2F : η ≥ 75 %.
  • Cons. Maxi = 0,45 Wh/m³.

Qualité du bâti

D'un seul tenant, le "film d'étanchéité" est l'un des éléments dont la qualité de mise en œuvre est fondamentale. Renouvellement d'air : n50 ≤ 0,6h-1. Il s'agit du test Blower-door.

Théoriquement, un bâtiment passif est calculé de telle sorte qu'il minimise au maximum la présence des ponts thermiques.

En pratique, c'est avec le plus grand soin qu'on doit effectuer la mise en œuvre des divers éléments constructifs pour y parvenir : sans pont thermique, ψ < 0,01 W/mK pour la construction dans son ensemble.

Valeurs U des éléments constructifs

Qu'il s'agisse de la composition des murs, du sol, de la toiture, des ouvertures (fenêtres, portes, etc.), tout élément composant l'enveloppe d'un bâtiment passif doit passer au crible du standard. :

  • Pour un mur (enveloppe) :
    • extérieur : U = 0,08 à 0,15 W/m²K ;
    • extérieur / dalle sol : U ≤ 0,15 W/m².K ;
    • toit : U = 0,06 à 0,15 W/m².K ;
    • plafond de cave : U = 0,10 à 0,15 W/m².K (non chauffé).
  • Pour les ouvertures :
    • porte : U ≤ 0,80 W/m².K ;
    • fenêtre à triple vitrage (valeur globale posée) : U ≤ 0,85 W/m².K ;
    • vitrage seul : U ≤ 0,80 W/m².K ;
    • châssis seul : U ≤ 0,80 W/m².K ;
    • Valeur du facteur solaire : g ≥ 0,5 (ou ≥ 50 %)

Critères de conception d'une construction passive

L'organisation répond aux critères suivants :

  • peu d'angles (construction simple) ;
  • compacité : volumes concentrés ;
  • réduire la pente du toit ;
  • grouper au mieux les pièces reliées par un même circuit de VMC2F ;
  • réduire les couloirs.

L'orientation suit les standards suivants :

  • façade principale et pièces de vie : au sud (prévoir ombrages en cas de surchauffe l'été) ;
  • chambres et bureaux : à l'est ou à l'ouest ;
  • cuisine, atelier : au nord.

Bon à savoir : chaque année depuis 2010, le salon PASSI'BAT ouvre ses portes aux Parc Floral à Paris et accueille des dizaines d'exposants.

Nos autres contenus en rapport avec ce sujet :

  • La maison passive à ossature en bois est idéale pour la construction d'une maison écologique. Découvrez avec nous ses avantages et ses performances.
  • À distinguer du solaire actif, le solaire passif permet à toute la maison de capter et de retenir l'énergie solaire. Suivez le guide !
  • La toiture végétalisée utilise le principe de l'évapotranspiration des végétaux. Il n'aura plus de secret pour vous si vous consultez notre site !

Ces pros peuvent vous aider